Nous contacter
Standard : 02.35.98.04.44
Vous êtes un professionnel : 02.35.98.74.70
Vous êtes un particulier : 02.35.15.67.17

0
0
0
s2sdefault

additifs diesel1Actuellement, le gasoil est « trop sec » pour des raisons de normes antipollution, ce qui pour résultat de faire souffrir les injecteurs de votre moteur.

De plus, la présence de certains métaux dans ce carburant peut entraîner une oxydation prématurée, par phénomène de catalyse.

Il existe donc plusieurs types d’additifs auto :

  • Saisonniers, ou anti-humidité : ils éliminent l’eau et améliorent les contacts.
  • Curatifs : généralement des nettoyants injecteurs. Ils éliminent la calamine de vos injecteurs, réduisant ainsi les fumées noires à l’échappement, stabilisant le ralenti, réduisant les trous à l’accélération et la consommation de carburant.
  • Préventifs : réducteurs de gaz nocifs et de consommation.
  • Lubrifiants : protègent vos injecteurs et réduisent la consommation et la pollution.

additifs diesel

 

 

 

 

Pour l’utilisation d’additifs, il est cependant nécessaire de vérifier vos préconisations constructeur.

0
0
0
s2sdefault

additifs diesel1

Les additifs carburants essence vont avoir les mêmes fonctions nettoyantes que ceux pour le diesel.

Leur utilisation va réduire la consommation et abaisser la pollution.

Pour les véhicules roulant auparavant au super, il faut utiliser un additif sans plomb. On l’ajoute directement au réservoir après avoir fait un plein de sans plomb 98 ou 95.

0
0
0
s2sdefault

huile boite de vitesseLes pignons d’une boîte de vitesses doivent baigner dans de l’huile, car ils ont besoin d’être constamment lubrifiés. Comme les huiles moteur, les huiles pour boîtes de vitesses se définissent essentiellement par leur viscosité et leur résistance à la température.

Elles doivent également être réajustées régulièrement. Sur les véhicules récents, les constructeurs certifient souvent la boîte de vitesses « lubrifiée à vie » (il n’y a d’ailleurs pas de bouchon de vidange). La vidange est quand même nécessaire lors d’un changement de boîte de vitesses ou des cardans, si la boîte commence à « coincer » ou si les vitesses passent mal à froid.

Lors d’une vidange d’huile de boîte, on introduit de l’huile jusqu’à débordement (ce qui est préconisé par tous les constructeurs).

0
0
0
s2sdefault

huile motoVotre huile de moto doit être adaptée au moteur (2 ou 4 temps) et avoir la viscosité requise. Elle peut être synthétique ou semi-synthétique, selon les préconisations constructeur et votre utilisation.

La quantité d’huile pour moto doit être comprise entre le niveau min et max quand la moto est maintenue droite (attention aux trottoirs en pente qui faussent les mesures). Mettre trop d’huile nuit au bon fonctionnement de la moto, mais un manque d’huile endommage gravement un moteur. Un moteur « serré » est bon à mettre à la casse.

Ne montez jamais dans les tours quand la moto est froide, attendez au moins 2 kilomètres avant « d’ouvrir les gaz ».

La vidange de l’huile doit être faite, en moyenne, tous les 6000km ; moins en ville, car les petits trajets ne laissent pas la possibilité à l’huile d’atteindre la fluidité nécessaire.

0
0
0
s2sdefault

huile helix shellDans un moteur automobile, il existe une multitude de pièces qui frottent les unes contre les autres.

Sans lubrification, leur température peut devenir si importante qu’elle risque d’entraîner rapidement un grippage de leur surface de contact, ainsi que leur destruction. Il faut intercaler entre les deux corps une mince couche d’huile, un lubrifiant automobile permettant d’éviter ce phénomène

Les huiles moteurs sont un mélange d’huiles et d’additifs différents. Ces derniers ont tous une fonction particulière.

Dans l’automobile, vous trouverez essentiellement deux types d’huiles pour votre moteur :

  • Huiles minérales : obtenues à partir du raffinement du pétrole.
  • Huiles de synthèse : obtenues par réactions chimiques en laboratoire.

L’huile de synthèse correspond à la qualité maximale pour la lubrification des moteurs. Très polyvalente, elle peut être utilisée à basse ou haute température. Sa durée de vie est supérieure à une huile minérale, et elle limite les dépôts.

Une huile moteur se définit selon trois critères :

  • La stabilité : la résistance du lubrifiant auto à la décomposition sous l’action des gaz brûlés et de la température.
  • La viscosité : la résistance du lubrifiant à l’écoulement.
  • L’onctuosité : l’aptitude du lubrifiant à adhérer aux surfaces métalliques.

Sur un bidon, les caractéristiques des huiles moteur sont données par deux informations :

  • L’indice de viscosité.
  • L’indice de performance.

C’est l’indice de viscosité qui vous signifiera si une huile est adaptée à votre voiture, et qui vous guidera dans le choix de votre huile moteur. Il est donc important de savoir bien lire le bidon. Par exemple, pour une huile « 10W40 », 10W correspond à la viscosité à froid (W=Winter) ;

plus le 1er chiffre est petit, plus elle est fluide à basse température et assure ainsi une lubrification parfaite dès le démarrage de votre voiture à froid. Le 40 correspond à la viscosité à chaud.

Plus ce chiffre est grand, plus l’huile reste visqueuse à haute température et permet ainsi une bonne lubrification de toutes les pièces, et ce malgré des conditions de conduite parfois sévères (autoroute).

Enfin, l’huile est conçue pour un moteur essence si vous retrouvez la lettre A sur le bidon (A1, A3) ; B (B1, B4) pour un diesel. La lettre C indique que l’huile est destinée à des moteurs essence et diesel de hautes performances, équipés de pots catalyseurs ou de filtres à particules.

Les huiles diesel conviennent généralement aux moteurs essence, mais l’inverse n’est pas vrai.

À noter

L’huile est volatile, il est donc important de vérifier régulièrement qu’il en reste assez dans votre moteur. De plus, faire l’appoint prolongera la durée de vie de votre huile. Sachez qu’une voiture a, en moyenne, un carter d’une contenance de 4,5L, et qu’elle consomme 0,3L pour 1000km.

De plus, les performances de l’huile se dégradent avec le temps et les kilomètres parcourus. Pour éviter l’usure prématurée du moteur, il est donc indispensable d’effectuer la vidange, selon les préconisations de votre constructeur, l’utilisation du véhicule (surtout en ville), le mode de refroidissement du moteur... Ainsi, il est conseillé de vidanger votre moteur (et de remplacer éventuellement le filtre à huile), dont le lubrifiant a séjourné plus d’une dizaine de mois dans le bloc, même sans avoir fait un gros kilométrage ou usage.

Les huiles sont des produits polluants, ils ne doivent pas être jetés dans la nature. Les professionnels (garages notamment) s’engagent à recycler vos huiles usagées.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.